Les bénéfices économiques de l’inflation

rise in inflation

Il est très fréquent d’entendre dire que l’inflation est synonyme d’effets négatifs sur l’économie. Les politiciens vont généralement essayer d’avoir un faible taux d’inflation. C’est par exemple le but de la Banque Centrale européenne que d’essayer de contrôler l’inflation des pays membres de l’Union Européenne. Mais l’inflation peut aussi avoir des conséquences positives et des bénéfices pour l’économie d’un pays. Une telle affirmation peut sembler provocante tant nous sommes habitués à entendre le contraire, voyons donc d’un peu plus près de quoi il est question.

Déjà, avec une croissance de l’inflation qui est maîtrisée, celle-ci peut en partie se convertir en croissance pour les entreprises. Lorsqu’il y a une inflation, les individus vont en effet avoir tendance à dépenser leurs économies de peur que les prix augmentent dans le futur. Cette dépense va ainsi permettre de stimuler l’économie.

En outre, quand il y a une hausse de l’inflation, la valeur réelle d’une monnaie va baisser, cela va par conséquent également faire baisser le coût d’un emprunt. Pour le dire de manière plus explicite, si une personne fait un emprunt puis que la valeur de la monnaie baisse, il va en quelque sorte devoir rembourser moins que ce qui était prévu au moment de faire son prêt. Cela va aussi être profitable à ceux qui touchent un revenu dépendant de l’inflation.

Si vous achetez des actions et qu’il y a ensuite inflation, les revendre vous permettra de gagner plus d’argent que vous n’avez dépensé pour les acheter. De la même manière, des actifs fixes vont voir leur valeur augmenter avec l’inflation.

Il faut également savoir que l’inflation, durant une crise, peut être un outil intéressant pour lutter contre le chômage.

On comprend donc que l’inflation, loin d’être une composante économique magique, reste malgré tout une réalité à prendre ne compte. Car il ne s’agit pas toujours d’un élément négatif et perturbateur comme on peut parfois l’entendre dans la bouche d’économistes ou de politiciens.