L’économie dans la tourmente

global financial system

La crise économique de 2008 a eu des conséquences dévastatrices sur les économies de nombreux pays à travers le monde. Déclenchée aux États-Unis, elle a affecté les économies des pays d’Amérique du Sud, d’Asie et même d’Europe. Même si ses conséquences ont été largement maîtrisées depuis lors, des inquiétudes persistent encore quant aux mesures à prendre pour mieux s’y préparer.

La crise de 2008 est déclenchée par les “Subprimes”. Un mécanisme de financement de la bulle immobilière américaine. A la suite de la crise, des dizaines de banques et d’institutions financières font faillite. De nombreux particuliers perdent leurs maisons et des opérateurs économies sont forcés de licencier leurs travailleurs. Même dans le monde des casinos en ligne, la crise se fait sentir. Des plateformes comme SpinPalace casino parviennent à préserver les fonds de leurs clients, tandis que des nombreux casinos physiques n’y arrivent pas. Même certains pays se retrouvent au bord du gouffre.

La situation est si dérisoire qu’à travers le monde, les États et gouvernements sont forcés de se rendre au chevet des banques pour éviter la déconfiture totale. Une politique qui leur vaut d’être critiqués par les particuliers qui sont largement “livrés à eux-mêmes” tandis que les banques sont secourues. Des banques qui, rappelons-le, sont largement perçues comme étant responsables de la crise. La Bank of America par exemple tente en 2012 de solder ses dettes en versant environ 14 milliards de dollars aux créanciers d’une de ses filiales.

Partout à travers le monde, les mêmes mouvements d’austérité se font ressentir. Et les gouvernements se voient forcés de se porter garants pour leurs banques. L’un des points positifs, c’est qu’à l’issue de cette débâcle, de nombreux gouvernements ont fait voter des lois bien plus rigoureuses vis-à-vis du monde des affaires et des investissements bancaires tels que les subprimes.